Samenwerking tussen Bee en Veolia voor bouw biomassacentrale

Posted: Oct 08 2015

Une nouvelle centrale biomasse dans le port de Gand

La société française Veolia s’associe au promoteur Bee pour construire une unité de 215 MW.

 

Si l’on veut des projets pour remplacer le nucléaire en Belgique d’ici à 2025, c’est maintenant qu’il faut s’y mettre”, avance Patrick Labat, directeur de la zone Europe du Nord chez Veolia.

Le hic, c’est que les investisseurs ne se bousculent pas u portillon (d’où la décision e prolonger de dix ans certaines unités nucléaires). Pire, les centrales traditionnelles (gaz, charbon) ont plutôt tendance à fermer boutique. Mais un élément vient mettre un peu de couleur dans ce sombre tableau : la biomasse. Les régions wallonnes et flamandes, qui ont la compétence sur le renouvelable, ont en effet décidé de subsidier l’installation d’une centrale biomasse. Le projet flamand est toutefois bien plus avancé. La société Bee à déjà remporté l’appel à projet. Elle a l’ambition de bâtir, dans le port de Gand, une centrale biomasse capable de produire 215 MW d’électricité, ce qui en fera la plus grande centrale biomasse d’Europe, comme le martèle avec fierté Michaël Corten, CEO de Bee.

Le financement de ce projet est en voie de finalisation, et la société prévoit de démarrer les travaux (qui devraient durer 3 ans) dès le premier trimestre 2016. Investissement total : 400 millions. Et Bee vient de choisir le partenaire qui s’occupera de l’exploitation de la centrale durant les 15 prochaines années : il s’agit de Veolia, société française présente dans la gestion de l’eau, des déchets et de l’énergie. « Une première pour nous, car nous n’étions pas présents dur ce type d’opération en Belgique », se réjouit Patrick Labat. Et il a de quoi de sourire : Veolia prévoit 36 embauches pour exploiter le site. One parle également d’un contrat «  de l’ordre de 150 millions sur 15 ans ».

 

source: le Soir

Comments

Leave a comment

All blog comments are checked prior to publishing

Hou me op de hoogte